Professeurs

Les cours sont dirigées par des artistes de grand renom de République tchèque et de France. Les cours d’instruments à vent en bois sont conduits traditionnellement  par des Français, les cours d’instruments à cordes sont donnés par des Tchèques. Le cours du compositeur M. Miquel Kertsman sur la présentation et la gestion dans le domaine de la musique contemporaine, constitue un élément très particulier de nos cours.

#
Vladimír Bukač

Alto

#
Jean-Louis Capezzali (enseignement du 15 au 18 juillet)

Hautbois

#
André Cazalet

Cor

#
Jan Fišer

Violon

#
Michal Kaňka

Violoncelle

#
Miguel Kertsman

Compositeur en résidence, gestion musicale

#
Stéphane Réty

flûte

#
Barbara Stegemann

Hautbois

#
Pavel Šporcl (enseignement du 15 au 20 juillet)

Violon

#
Fabien Thouand (enseignement du 18 au 24 juillet)

Hautbois

#
Andrea Miltnerová

Danse

Accompagnateurs au piano

#
Silvie Ježková

L’accompagnement au piano

#
Jakub Uhlík

L’accompagnement au piano

#
Miloslava Machová

L’accompagnement au piano

#
Iva Návratová

L’accompagnement au piano

#
Vladimír Bukač

Alto

Vladimír Bukač étudie le violon dans la célèbre classe de Nora Grumlíková. Sous sa direction, il obtient son diplôme au Conservatoire de Prague et à l’Académie des arts du spectacle. Il est lauréat et vainqueur de plusieurs concours internationaux (par exemple, Concertino Praga, concours Beethovenův Hradec). Il continue à approfondir son éducation musicale et à développer son style à l’Académie de musique à Fribourg (Allemagne) en suivant des cours de Wolfgang Marschner, professeur de violon de renom, et des cours d’interprétation de maître de viole de gambe du professeur Ulrich Koch.

De 1990 à 1993, il est au Japon en tant que soliste et musicien de chambre de l’ensemble orchestral de Kanazawa, où il poursuit avec succès sa carrière de violoniste et violiste solo. En tant que soliste, il se produit sur des podiums prestigieux à Osaka, Tokyo et Nagoya, en Australie et en Nouvelle-Zélande. De retour du Japon, il intègre le Quatuor Talich, qui se produit régulièrement dans les grands centres culturels de l’Europe, des États-Unis et du Japon et enregistre de nombreux CD primés pour les labels Calliope et Victor BMG.

En parallèle à son activité dans le cadre du quatuor, Vladimír Bukač mène une carrière de violiste soliste, se produisant dans des festivals de musique en Europe, en Angleterre, en Allemagne et en Israël en collaboration avec des interprètes de renom. Son riche répertoire de violiste comprend des compositions et des concerts de plusieurs périodes, dont certains ont également été enregistrés sur des CD ainsi que sur des disques de la Radio tchèque. L’enregistrement de l’ensemble des suites pour viole de gambre de M. Reger (Calliope) exécuté par Vladimír Bukač est considéré à juste titre comme exceptionnel.

Depuis 2002, il est professeur de viole de gambe à l’Académie de musique de Dresde.

Vladimír Bukač joue d’un instrument du luthier italien Lorenzo Guadagnini de Crémone datant de 1740.

#
Jean-Louis Capezzali (enseignement du 15 au 18 juillet)

Hautbois

Enseignement du 15 au 18 juillet 2018.

En 1979, après avoir abtenu le certificat d´aptitude de professeur de hautbois, il est nommé, à l´âge de 20 ans, premier hautbois solo des Concerts Lamoureux. En 1984, il est reçu hautbois solo à l´Orchestre Philharmonique de Radio France. Depuis 1988, il était en outre professeur, chargé de cours au CNSM de Paris et depuis 1998 il est professeur au CNSM de Lyon. Il mène une carrière de soliste qui l´a amené à se produire notamment avec les Concerts Lamoureux, Orchestre Philharmonique de Radio France, Opéra de Berlin, l´Orchestre Symphonique français, l´Ensemble Orchestral de Paris etc. Il est régulièrement appelé à participer à des master-classes / concerts (Prades, Tokyo, Séoul, Moscou etc.)

#
André Cazalet

Cor

André Cazalet commence très tôt l’apprentissage de la musique et obtient deux 1er prix au Conservatoire National Superieur de Musique de Paris.

Après avoir été soliste de l’Ensemble InterContemporain de Pierre Boulez, il occupe depuis 1980, le pupitre de cor solo de l’Orchestre de Paris. Il mène parallèlement une carrière de soliste qui l’amène à se produire sous la direction de Christoph Eschenbach, Paavo Järvi, Semyon Bychkov, Wolfgang Sawallisch, Peter Eotvos,John Nelson, Michel Plasson, Antonio Papano, Walter Weller etc.

Partenaire de musique de chambre recherché il s’est produit avec notamment Daniel Baremboïm, le Quatuor Talich, Pascal Rogé, Gérard Caussé, Maurice Bourgue, Katia et Marielle Labèque, Jean Pierre Rampal, Emmanuel Pahud, Schlomo Mintz, Christoph Eschenbach, Pierre Laurent Aimard, Christian Tetziaff, Boris Berezovsky, Julian Rachlin.

Son répertoire s’étend du XVIIIe siècle à notre époque, et il effectue un travail de recherche avec les compositeurs de la nouvelle génération.Il est le dédicataire et le créateur de nombreuses pièces pour son instrument. Professeur depuis 1985 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il est invité à enseigner par les plus grandes institutions : ConservatoiresTchaikovski de Moscou et Rimsky Korsakov de St Petersburg, Universités de Vienne et Tokyo, Musikhochschule de Hambourg, Freibourg, Munich etc.

Sa discographie comprend entre autre les concerti de Haydn, de Leopold Mozart et son enregistrement des trios pour piano, violon, cor de Brahms et Ligeti a reçu le Grand prix du Disque. Nommé aux Victoires de la Musique en 2011, André Cazalet est Chevalier de Arts et lettres.

Jan Fišer, violoniste tchèque, est un artiste polyvalent. Outre son activité principale de maître de concert du PKF – Orchestre philharmonique de Prague, il est un violoniste et violiste chambriste recherché, tout en étant un soliste reconnu. Il coopère comme soliste avec l’Orchestre philharmonique Janáček d’Ostrava, l’Orchestre philharmonique de Chambre de Pardubice, l’Orchestre philharmonique B. Martinů de Zlín, l’Orchestre philharmonique de Bohême du Nord de Teplice, l’Orchestre symphonique de Karlovy Vary, l’Orchestre symphonique de Bohême de l’Ouest de Mariánské Lázně et d’autres. Jan Fišer s’est également produit dans des festivals en Suisse (Murten Classics), en Espagne (Festival International de musique Pau Casals) et aux États-Unis (Festival de musique de Brevard).

Il se produit dans des récitals avec le pianiste Ivo Kahánek, avec lequel il a fondé le trio Dvořák. Cet ensemble, composé d’Ivo Kahánek, Jan Fišer et Tomáš Jamník, compte parmi les meilleurs ensembles de chambre en République tchèque. En octobre 2008, il fait ses débuts dans la salle Dvořák du Rudolfinum, remportant le prix de la Société tchèque de musique de chambre 2007. Cette même année, il fait une tournée en Asie, se produisant à Bangkok, Singapour, Manille, Hong Kong et Shanghai. En juillet 2010, l’ensemble fait ses débuts au festival Styriarte à Graz, en Autriche, où il revient pour remporter un succès retentissant en 2015. En octobre 2013, le trio Dvořák publie chez Supraphon son premier CD avec des œuvres de Dvořák et Smetana.

Jan Fišer remporte de nombreux prix dès sa jeunesse.  En 1996, il est le lauréat et le vainqueur absolu du Concours international de violon Kocian ; la même année, il remporte le titre de Lauréat du Concours International de la Radio Concertino Praga en duo et, un an plus tard, il triomphe dans le cadre du même ensembleau concours international Tribune des Jeunes Musiciens de l’UNESCO à Ljubljana, en Slovénie. En 1998, il est le vainqueur du concours international de violon Beethovenův Hradec à Hradec nad Moravicí en remportant également le prix de la meilleure interprétation de la troisième sonate de Bohuslav Martinů. En 1999, il se voit décerner le « Prix Davidoff », accordé au jeune musicien le plus talentueux de la République tchèque.

Jan Fišer a été invité en tant que maître de concert par l’Orchestre symphonique de la BBC, l’Orchestre philharmonique tchèque, le Bayerische Staatsphilharmonie – l’Orchestre symphonique de Bamberg, le Deutsche Radio Philharmonie de Saarbrücken – Kaiserslautern et l’Orquesta Clásica Santa Cecilia de Madrid.

Il fait ses débuts de violoniste sous la direction de H. Metelková, puis fait des études au Conservatoire de Prague chez le professeur Jaroslav Foltýn. En 2003, il obtient son diplôme dans la classe d’ Andrés J. Cárdenes, maître de concert de l’Orchestre symphonique de Pittsburgh, à l’École de musique de l’Université Carnegie Mellon, aux États-Unis.

Il approfondit son éducation musicale en participant à de nombreuses classes de maître à Semmering, à Bonn et à l’école de musique de Meadowmount, où il suit les cours de Stephen B. Shipps. Il s’est également produit aux classes de maître conduites par Pinchas Zukerman, Gil Shaham et Joseph Silverstein.

 Jan Fišer débute progressivement une activité de chef d’orchestre.

#
Michal Kaňka

Violoncelle

Le violoncelliste Michal Kaňka, élève du professeur Mirko Škampa, commence à jouer du violoncelle à l’âge de sept ans. Il poursuit ses études au Conservatoire de Prague dans la classe du professeur Viktor Moučka et obtient un diplôme à la faculté de musique et de danse de l’Académie tchèque des arts musicaux à Prague, où il fréquente les classes du professeur Josef Chuchro. Il participe au séminaire Piatigorsky à Los Angeles.

Michal Kaňka participera à plus de trente concours nationaux et internationaux de violoncelle et de musique de chambre. En tant que soliste, il est lauréat du Concours international Tchaïkovski à Moscou (1982), remporte le premier prix du Concours international de musique Printemps de Prague (1983) et gagne le Concours de la radio ARD à Munich (1986).

Il se produit régulièrement avec les principaux orchestres tchèques tels que l’Orchestre philharmonique tchèque, l’Orchestre symphonique de Prague FOK, L’Orchestre philharmonique de Brno et l’Orchestre symphonique de la Radio tchèque, dont il est soliste permanent. Il collabore avec de nombreux orchestres européens et internationaux et donne des récitals dans le monde entier, y compris au Japon, aux États-Unis et en Amérique du Sud. Au cours de sa carrière, il enregistre des dizaines de CD en solo.

En plus d’être un soliste, Michal Kaňka est actif dans de nombreux ensembles de musique de chambre, tels que le célèbre quatuor à cordes tchèque, le Quatuor Pražák dont il est membre depuis plus de 30 ans. Depuis 2011, il enseigne à l’Académie tchèque des arts musicaux à Prague et, depuis plusieurs années, au Conservatoire de Prague. En 2014, il est nommé président de la commission permanente du Concours international de musique Printemps de Prague.

Il joue d’un instrument construit par Christan Bayon, un maître luthier français.

#
Miguel Kertsman

Compositeur en résidence, gestion musicale

Après avoir fait des études aux Brésil et aux États-Unis, Miguel Kertsman étudie la musique, la production musicale et l’ingénierie du son au Berklee College of Music à Boston où il obtient son diplôme en un temps record et avec les honneurs en 1986. Pendant ses études à Berklee, il reçoit une bourse d’études et remporte le Prix d’encouragement Oscar Peterson Jazz Masters. Dans le cadre de ses études ultérieures, il se consacre à la conduite de l’orchestre du Conservatoire de Boston sous la direction d’Attilia Pot et étudie la composition chez Stanley Wolfe à la Juilliard School à New York. Kertsman est un auteur prolifique dont les compositions, appréciées également par les critiques, vont au-delà des genres musicaux classiques et enchantent le public international. Percevant la musique comme un langage universel, il fait preuve d’une grande polyvalence : il compose de la musique symphonique, de chambre et vocale destinée aux salles de concert et de théâtre, du jazz, de la musique de film et de médias et utilise diverses plates-formes pour créer de la musique pop et électronique. Les œuvres qu’il a créées pour les salles de concert ont été exécutées à des lieux de renom à New York, Londres, Rio de Janeiro, Vienne, Sao Paulo, Linz, Chicago, etc., et elles ont été enregistrées par des artistes tels qu’Angelika Kirchschlager, John Williams, Dennis Russell Davies, The Ahn Trio, Orchestre Bruckner de Linz, St. Paul’s Chamber Orchestra et d’autres.

Les enregistrements de la musique de Miguel Kertsman sont diffusés dans le monde entier par des maisons de disques telles que Sony Classical et RCA. Les partitions de ses œuvres sont publiées aux éditions Universal Edition et beaucoup d’autres. En tant que producteur et ingénieur du son, Kertsman a également créé de nombreux enregistrements à travers l’ensemble du spectre musical. Parmi ses projets, rappelons Sony Classical’s Bruno Walter Edition, Bernstein Royal Edition, les enregistrements de Jean-Pierre Rampal, de John Williams, d’Angelika Kirchschlager, de Wolfgang Schulze, de Dennis Russell Davies, du guitariste de jazz Badi Assad et d’autres. Kertsman a également collaboré avec des DJs stars, par exemple, avec David Morales et Frankie Knuckles. Kertsman a occupé des postes de direction et des postes techniques auprès de grands studios et maisons d’enregistrement et a travaillé comme consultant dans le domaine de l’ingénierie du son dans le domaine d’A&R (Artiste et Répertoire), de la technologie de la musique et de projets acoustiques menés avec des clients tels que Sony, Kirkegaard Acoustics (projets au Royal Festival Hall de Londres, au Carnegie Hall à New York ou à l’Opéra d’État de Bavière à Munich), Chesky Records, RCA Victor Group et d’autres.

En outre, Miguel Kertsman organise des séminaires dans des universités du monde entier telles que la Northwestern University aux États-Unis, l’Université de musique et d’art dramatique à Vienne, l’organisation IES Abroad et beaucoup d’autres. Il a créé la grande partie du résumé du nouveau programme de Master dans le domaine de la gestion musicale « Musique de film et de médias » de l’université du Danube à Krems en Autriche, qu’il dirige également. Il a travaillé en tant que consultant avec plusieurs établissements d’enseignement de musique américains tels que le Berklee College of Music de Boston, l’Université de Yale School of Music à New Haven, l’Académie au Carnegie Hall à New York et beaucoup d’autres. Il a remporté, entre autres, le Prix Classique de Cannes, le prix Golden Note Award et une nomination aux Grammy Awards.

#
Stéphane Réty

flûte

Stéphane Réty commence ses études musicales à Lorient, sa ville natale.

Il étudie ensuite au conservatoire de Nantes puis est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Debost.

1989 1er Prix de flûte à l’unanimité
1989 1er Prix de musique de chambre
1990 1er Prix du concours international de Vierzon
1993 Lauréat du concours international J.P.Rampal

Nommé flûte solo à l’orchestre de la radio de Bâle en 1991, Stéphane Réty joue également à ce poste dans différents orchestres dont L’orchestre de Paris, l’orchestre de Monte-Carlo, l’orchestre de la Tonhalle de Zürich, l’orchestre philharmonique de Stuttgart. Il est actuellement soliste de l’orchestre symphonique de Bâle ainsi que du Zürcher Kammer Orchester.

Stéphane Réty se produit régulièrement en soliste en Europe, en Amérique et en Asie avec des artistes comme Augustin Dumay, Katia et Marielle Labèque, Marie-Pierre Langlamet, Wolfgang Holzmair etc…et sous la direction de chefs tels que Pierre Boulez, Nello Santi, Armin Jordan, Jean-Bernard Pommier etc…

Il a donné la première en Belgique du concerto pastoral de J.Rodrigo et en 2001 la première mondiale des « Nocturnes  » pour flûte et orchestre à cordes de W.Hendericks. En Mai 2005, il a donné en Suisse la première mondiale de « Phrases » pour flûte et piano du compositeur russe Arthur Lourié.

De plus en plus attiré par l’interprétation du répertoire baroque et classique sur instruments anciens, il développe son jeu sur traverso et flûte classique. Il a enregistré le 5ème concerto Brandebourgeois au traverso pour le label Naxos et continue par sa collaboration avec l’ensemble « Swiss Baroque Soloists » à explorer un répertoire inépuisable, qui couvre la fin du 17 ème siècle jusqu’au 1er quart du 19 ème.

Il a enregistré plusieurs CD dont la 2 ème suite de J.S.Bach sous la direction de Rudolf Barshaï, les concertos brandebourgeois 2 et 4 avec le « Seoul Chamber Ensemble » pour EMI, la fantaisie de G.Fauré avec orchestre chez Sonoris, un CD consacré à C.Debussy avec harpe chez Skarbo dont toutes les pièces sont transcrites par S.Réty et le harpiste N.Tulliez.

Le dernier enregistrement avec orchestre, entièrement consacré à J.S.Bach (concerto pour flûte BWV 1056 transcrit par S.Réty, sonate en trio de L’offrande musicale »…) est sorti chez Naxos fin 2006 et a été nominé aux « Grammy Awards » 2007.

Le prochain enregistrement s’articule autour de l’intégrale de la musique pour flûte du compositeur russe Mieczyslaw Weinberg, avec le chef d’orchestre russe Rudolf Barshaï et l’orchestre Sinfonia Finlandia.

Stéphane Réty est Professeur à la Musik Hochschule de Dresden .

Titulaire du C.A. d’enseignement de la flûte, S.Réty est régulièrement invité à donner des Master classes en France, Belgique, U.S, Corée, Brésil… Parallèlement à ses activités d’interprète, Stéphane Réty a dirigé comme assistant l’orchestre de la « Junge Deutsche Philharmonie » et composé plusieurs musiques de films, dont celle du documentaire « Une étoile nommée Ayrton Senna » distribué par TF1 vidéo.

#
Barbara Stegemann

Hautbois

Soloiste, co-soliste et cor anglais à l’Orchestre de Chambre de Lausanne, Suisse.

Née à Siegburg (Allemagne), Barbara Stegemann a étudié le hautbois au Mozarteum de Salzbourg avec Günther Passin, puis à la Hochschule für Musik und Theater de Munich avec Francois Leleux, enfin à la Haute école de musique de Lausanne avec Jean-Louis Capezzali. Elle a notamment remporté le Premier Prix au concours Jugend Musiziert en 2003 et 2006 et le 2e Prix au concours LIONS DEUTSCHLAND en 2011.

Elle a suivi les master class de Stefan Schilli, Maurice Bourgue, Jerôme Guichard, Hanjörg Schellenberger, Alexei Ogrintchouk, Jaques Tys, David Walter, Nick Deutsch, Bernhard Heinrichs et Philipp Mahrenholz.

Elle a notamment été́ hautbois solo au Kammeroper de Munich (2010-2012), puis a fait partie de l’orchestre de l’Opéra de Zurich (2012-2014) et de l’Orchestre des jeunes Gustav Mahler (2013). Elle a joué sous la direction des plus grands chefs, notamment Christoph Eschenbach, Mariss Jansons, Philippe Jordan, Teodor Currentzis, Joshua Weilerstein et Fabio Luisi et pratique la musique de chambre avec Jean-Louis Capezzali, Radovan Vladkovic, Andrea Lieberknecht, Dag Jensen, Francois Leleux, Sergio Azzolini Sharon Kam, Stefan Schweigert.

Depuis 2014 elle est co-soliste et cor anglais à l’Orchestre de Chambre de Lausanne et assiste à Jean-Louis Capezzali à l’académie Franco-Tchèque à Telč et quelquefois à la Haute école de la musique Lausanne.

#
Pavel Šporcl (enseignement du 15 au 20 juillet)

Violon

Enseignement du 15 au 20 juillet 2018.


Le violoniste Pavel Šporcl compte parmi les personnalités les plus marquantes de la scène musicale tchèque. Grâce à sa virtuosité reconnue et ses manières peu conventionnelles, il remporte un succès remarquable sur les podiums à travers le monde.

Pavel Šporcl joue du violon depuis l’âge de cinq ans. Il fait des études au Conservatoire de musique de Prague et à la faculté de musique et de danse de l’Académie tchèque des arts musicaux à Prague, où il fréquente les classes du professeur Václav Snítil. Dans les années 1990, il fréquente des écoles et des universités prestigieuses aux États-Unis, y compris des cours du célèbre Itzhak Perlman.

Pavel Šporcl remporte plusieurs prix et donne des concerts dans le monde entier ; en février 2016, il fait ses débuts au Carnegie Hall à New York. Il coopère avec de grands orchestres tels que l’Orchestre philharmonique tchèque, l’Orchestre symphonique métropolitain de Tokyo, l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool, l’Orchestre national de France, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique du Nouveau Monde et d’autres. Ses concerts font partie du programme de festivals de musique parmi les plus connus. Parmi ceux-ci figurent notamment le Printemps de Prague, le Festival de Salzbourg, le Festival de musique du Schleswig-Holstein, Litomyšl de Smetana, le Festival international de musique de Český Krumlov, Brucknerfest, le Festival de musique de Rheingau et d’autres.

Outre son répertoire de musique classique, qui comprend plus de 40 concertos pour violon, de nombreuses sonates et d’autres œuvres, Pavel Šporcl touche également à d’autres genres musicaux. Il enregistre l’album « transversal » Sporcelain (2012), donne plus de 250 concerts avec un ensemble tzigane et monte sur scène avec des noms célèbres de la scène pop tchèque.

En plus de donner des concerts, Pavel Šporcl se consacre à la composition et à l’enseignement, il est le parrain du Concours de violon Kocian et le directeur artistique du festival de violon Kocianovo houslové Ústí. Il apporte un soutien significatif à des organisations à but non lucratif.

Pavel Šporcl joue sur un violon de couleur bleue construit par Jan Špidlen en 2005 avec des archets de Petr Auředník. Il utilise des cordes Warchal.

#
Fabien Thouand (enseignement du 18 au 24 juillet)

Hautbois

Enseignement du 18 au 24 juillet 2018.


In 1996 Fabien Thouand was awarded first prize of the Conservatoire National de Region de Paris, where he studied in the class Jean-Claude Jaboulay. He then pursued his studies at the CNSM de Paris, initially under the guidance of Jacques Tys and Jean-Louis Capezzali, winning first prize unanimously in 2000, and then partaking in the master course of Maurice Bourgue there the following year.

In 2001 Thouand won the 2nd prize in the “Prague Spring International Music Competition” and the 3rd prize in the “Giuseppe Tomassini” international competition in Petritoli. He was awarded the 3rd prize at the “Toulon Wind Instruments International Competition” in May 2002.

Since then he has pursued a career in France and abroad, specializing in the field of orchestral and chamber repertoire. As a soloist, he has been invited to perform with orchestras including the ones of  La Monnaie (Bruxelles),Bayerischer  Rundfunk Symphonie Orchester, London Symphonie Orchestra, Bayerische Staatsoper (Munich), Opera de Lyon, Bamberger Symphoniker the Camerata Salzburg as well as the Toulouse National Chamber Orchestra and the Chamber Ochestra of Europe. Furthermore, he has played under the baton of renowned conductors such as Ricardo Muti, Loreen Maazel, Zubin Metha, Yuri Termikanov, Kurt Mazur, Charles Dutoit, Claudio Abbado, Valery Gergiev and Daniel Barenboim

Since 2004 he is principal oboe at the orchestra of the Teatro alla Scala in Milan.

Beyond his career as a performing musician, he is also active as a teacher, being nominated principal oboe teacher at the Lugano School of Music in 2011 and assistant teacher at the CNSM of Lyon in 2010.

Recently nominated oboe teacher at tHe Royal Collage of Music of London.

#
Andrea Miltnerová

Danse

Danseuse et chorégraphe britannique d’origine tchèque vivant à Prague.

Née à Londres, elle y fait des études de danse classique et moderne. Elle s’installe à Prague pour rejoindre le ballet du Théâtre National. Elle coopère en tant qu’interprète avec de nombreux artistes tchèques et étrangers.

Son intérêt profond pour l’esthétique baroque amène Andrea à coopérer sur des reconstructions d’opéras baroques et à mener ses propres projets, qui sont fondés sur des recherches historiques ainsi que sur l’analyse du mouvement, tels que Barokní tělo odhaleno (Révélation du corps baroque), Pentimento et Vertikální horizontála (Horizontale verticale). Andrea collabore avec les ensembles de musique ancienne Collegium 1704 (chorégraphie du film Orfeo ed Euridice avec Bejuna Mehta, mise en scène d’une scène d’opéra dans le film documentaire de la BBC « Mozart à Prague : Rolando Villazon dans Don Giovanni ») et Collegium Marianum en tant que metteur en scène, chorégraphe et danseuse. Elle danse dans des opéras baroques au Théâtre national de Prague et au théâtre baroque à Český Krumlov, se présente lors de festivals en Allemagne, en Slovénie et en Hongrie. Elle coopère étroitement avec la défunte chorégraphe française Françoise Denieau, dont elle interpréte les pièces dans toute la France, y compris à Paris (Opéra Comique) et à Versailles (Opéra Royal), au Luxembourg, en Suisse (Lausanne), à Londres (Barbican) et à Moscou (théâtre du Bolchoï). L’année dernière, elle se présenta au Musikfestspiele Potsdam Sanssouci dans l’opéra Armide (Lully). En automne prochain, elle sera à Séoul avec Les Arts Florissants pour se produire dans la pièce Rameau – Maître à danser.

Cette année, Andrea a créé la chorégraphie de l’opéra Arsilda, produite par Collegium 1704 (chef d’orchestre : Václav Luks, mise en scène : David Radok). Après une première réussie au Théâtre national slovaque de Bratislava, l’opéra fut donné à Lille, au Luxembourg, à Caen et à Versailles et reçut un accueil très favorable de la part de la critique.

Son spectacle de danse solo Danse d’une ballerine magnétique (Tanec magnetické balerínky) fut choisi par la commission internationale Aerowaves comme l’une des vingt représentations prioritaires sur un total de 438 œuvres inscrites de toute l’Europe en 2013 ; il fut présenté avec succès lors de nombreux festivals de premier plan à l’échelle mondiale. Le spectacle sera également présenté à Victoria, au Canada, et lors du festival international « Teatro a Corte », en Italie.

Son projet solo Fractured fut présenté dans des festivals internationaux importants, tels que le Festival européen de danse contemporaine en Pologne (à Bytom et à Cracovie), l’euro-scene de Leipzig, le festival Unidram à Potsdam et fut invité au théâtre Korzo à La Haye. Il fit également partie du festival de danse TANEC PRAHA 2012 dans les régions et du projet Nová síť 2012.

Son dernier spectacle solo Tranzmutace, dirigé par Jan Komárek, reçut le Prix européen Move-Award 2016 et fut nominé par la plate-forme de danse tchèque (Česká taneční platforma) pour le prix du meilleur spectacle. La pièce sera présentée à Ljubljana, Den Haag et en Espagne. Elle fit partie du festival de danse TANEC PRAHA 2016 dans les régions.

#
Silvie Ježková

L’accompagnement au piano

Silvie Ježková a commencé à jouer du piano à l’âge de cinq ans sous la direction de Jana Diatková. Elle est diplômée du Conservatoire de Prague (chez E. Boguniová) et de l’Académie des Arts musicaux de Prague où elle a fréquenté les classes de Boris Krajný et d’Ivan Klánský.
Silvie Ježková se consacre à la musique de chambre au sein de diverses combinaisons instrumentales. Elle coopère de longue date avec le violoniste Roman Patočka, lauréat du concours du Printemps de Prague en 2004 et vainqueur de nombreux concours internationaux. Elle est également la partenaire pianiste de Jan Ostrý, un des flûtistes les plus en vogue de la génération actuelle. Depuis de nombreuses années, elle travaille comme accompagnatrice de nombreux cours de maître d’été (Académie franco-tchèque de Telč, Sommerakademie de Semmering, Rencontres avec la musique à Soběslav, Flûtes d’été à Jičín et à Olomouc).
En tant que musicienne d’orchestre de chambre, elle a joué au festival du Printemps de Prague, dans la série Avro Klassiek à Concertgebouw aux Pays-Bas et aux festivals Lange Nacht der Musik à Vienne, Les Journées Romantiques du Vaisseau Fantôme à Paris et d’autres. Elle s’est produite sur de grandes scènes tchèques et étrangères (France, Allemagne, Pays-Bas, Autriche) et a fait des enregistrements pour l’ÖRF, Radio 4 Netherlands et la Radio tchèque. Depuis 2000, Silvie Ježková enseigne au Conservatoire de Prague.

#
Jakub Uhlík

L’accompagnement au piano

Jakub Uhlík (1984) a fait ses études au Conservatoire de České Budějovice avec le professeur Magda Štajnochrová et, par la suite, avec le professeur Ivan Klánský à l’Académie des Arts musicaux de Prague, où il poursuit actuellement des études de doctorat dans la classe du professeur Ivo Kahánek. Il a également effectué un stage d’un an à Musikhogskole d’Oslo chez le professeur Havard Gimse. Pendant ses années d’études, il a participé à de nombreuses classes de maître dirigées par des enseignants tels qu’Avo Kouyoumidjan, Frédéric Lagarde, Lars Vogt, Walter Groppenberger, Kurt Seibert, Leif Ove Andsnes et d’autres. Il est le lauréat de nombreux concours tels que la Compétition internationale Smetana, le Concours international Chopin de Mariánské Lázně, le Concours international Rudolf Firkušný, le Concours Bohuslav Martinů et bien d’autres. Au cours de sa carrière artistique, il a donné plus de 600 concerts, y compris sous la baguette de chefs d’orchestre tels que Jakub Hrůša, Marek Ivanovič, Stanislav Vavřínek, Jaroslav Krček, David Švec, Petr Chromčák et d’autres. Il s’est produit dans le cadre de nombreux festivals tels que le Festival Janáček (Janáčkův Máj), le Festival de Český Krumlov, Klasik müzük Afyonkarahisar, le Musiktage de Koblenz, le Festival Chopin de Marienbad et d’autres. En outre, il a participé au projet « En mémoire des compositeurs tchèques de Terezín », qui est à l’origine de son intérêt pour la littérature de piano moderne du début du XXe siècle à nos jours. Il mène une activité pédagogique au Conservatoire international de Prague et à l’école de musique de Klecany.

#
Miloslava Machová

L’accompagnement au piano

Miloslava Machová a fait des études de piano au Conservatoire de Prague, où elle a fréquenté les classes d’Eva Boguniová et, après avoir obtenu son diplôme, elle a rejoint la Faculté de musique de l’Académie des arts musicaux (AMU) à Prague pour fréquenter les classes de František Malý.

Après avoir terminé ses études, elle se consacre à la musique de chambre et au piano d’accompagnement, principalement pour accompagner des instruments à vent en bois. Elle collabore avec de nombreux artistes tchèques et européens de renom, avec lesquels elle enregistre plusieurs œuvres pour la Radio tchèque. En 2008, elle devient accompagnatrice officielle du Concours international de musique Printemps de Prague.

Elle est professeur adjoint d’accompagnement au piano auprès du département de musique de l’AMU et auprès du département des instruments à vent du Conservatoire de Prague.

Miloslava Machová participe régulièrement aux classes d’interprétation d’été de l’Académie franco-tchèque de musique à Telč depuis 2006.

#
Iva Návratová

L’accompagnement au piano

Iva Návratová est une pianiste dont le jeu poétique, sensitif et techniquement parfait éveille l’attention des auditeurs. Elle est connue non seulement pour sa virtuosité, mais aussi pour sa coopération avec d’importants pianistes étrangers.

Návratová commence à jouer du piano dès l’âge de cinq ans. Après avoir obtenu son baccalauréat et après avoir été professeur au conservatoire d’Ostrava, sa ville natale, elle poursuit ses études de piano à l’Académie des arts musicaux de Prague dans la classe des professeurs Jan Panenka et Ivan Moravec, obtenant un diplôme de maîtrise. Au cours de ses études, elle participe à de nombreux concours nationaux et internationaux et se lance dans une carrière solo ; elle interprète de nombreux récitals avec des orchestres célèbres.

Peu de temps après avoir terminé ses études, elle devient professeur de piano et d’accompagnement au piano à l’Académie Janáček de Brno. En tant qu’ancien membre de l’Union des compositeurs et artistes tchèques, elle interprète souvent de nouvelles compositions lors de leur première présentation au public. En quelques années, elle devient une pianiste recherchée et primée. Elle peut se targuer d’avoir donné d’innombrables concerts et d’avoir participé à des émissions de radio et de télévision avec une pléthore de solistes, de chanteurs et d’ensembles de chambre. En tant qu’interprète de musique de chambre, elle monte sur scène avec de nombreuses personnalités célèbres telles que Radek Baborák, Christian Lindberg, Federico Agostini, David Walter, Charles Neidich et Schönfeld Duo.

Sa carrière s’articule autour de la musique de chambre. En plus de maîtriser un vaste répertoire d’œuvres pour cordes, vents et piano, Iva Návratová interprète des pièces pour ensembles de chambre de tous les styles allant du baroque jusqu’aux œuvres modernes. En plus de ses activités de concert en Allemagne, elle est régulièrement invitée comme accompagnatrice à divers colloques, cours de maître et concours. Elle est souvent invitée aux États-Unis, au Japon, en Corée du Sud, à Cuba, en Turquie, en Chine et dans la quasi-totalité des pays d’Europe.

L’enseignement représente une partie importante de son travail artistique. Elle commence à enseigner en Bohême, puis étend son activité aux écoles de musique à Constance et Singen. En 1989, elle est nommée professeur de piano à l’Académie de Musique de Trossingen, où elle acquiert rapidement une excellente réputation aussi en tant qu’interprète. En 2001, au cours du semestre d’été, elle est professeur invité à l’Université de l’Iowa du Nord aux États-Unis et, entre 2002 et 2016, elle enseigne au Hohner-Konservatorium à Trossingen. Depuis le semestre d’hiver 2015, Iva Návratová est membre du personnel enseignant de la célèbre Académie de musique et de théâtre Felix Mendelssohn Bartholdy à Leipzig, où elle est vit depuis 2016

Sponsors
Le projet est soutenu financièrement par le Ministère de la culture de République tchèque.
# # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #